Une visite extra-ordinaire

J’ai eu la chance d’être invitée dernièrement  à vivre une journée d’exception

 

Arrivée sur Roissy tôt le matin (aie ça pique le lever à 5h du mat’),  je rejoins les équipes d’Air France Industrie où une présentation d’1h30 nous est  faite sur la compagnie aérienne, sa flotte d’avions, ses différents services et la sécurité de son personnel et de ses clients ainsi que les dispositifs mis en œuvre d’un point de vue environnemental.

Cette présentation accompagnée d’un savoureux petit déjeuner est très intéressante et instructive.

 

Puis nous partons  dans un hangar à quelques dizaines de mètres de là (arsenal de sécurité, nous passons les rayons X et la fouille) afin de visiter le Boeing 777-300.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette visite n’était pas prévue au programme puisque nous ne devions voir que l’A380 mais j’avoue c’est également un régal (bon par contre je n’ai pas pris de note pour celui-ci, j’étais comme un enfant au poste de pilotage de cet énorme avion !)

Nous passons entre eco, business et première classe  waouhhh, la première vient d’être refaite à neuve, c’est le luxe absolu ! Trop trop bien de se prélasser et s’allonger dans ces confortables lits/canapés ! Je regarde le menu : truffe, asperge, foie gras….Effectivement on joue dans la tour des grands !

Les réacteurs sont immenses, c’est fou de les voir de si près, on les touche même pour voir le système anti-oiseaux et la robustesse de ces derniers.

Le summum….un truc que je ne ferai plus jamais surtout au vue du contexte de sécurité depuis quelques années : aller dans la cabine de pilotage, s’asseoir sur le siège du commandant, voir tous ces boutons de contrôle et prendre le manche en main ! Je profite de chaque instant, c’est magique !

20170530_11525520170530_11520620170530_11530320170530_115433

L’intérieur du Boeing et surtout les espaces pour le personnel navigant (cabines de pilotages, lit) sont assez archaïques, j’ai l’impression de rentrer dans un film des années 50. Rien d’électronique (enfin à 1ere vue) : on nous explique que la politique chez Boeing c’est que quand ça fonctionne on garde : donc le manche pour piloter date des années 50.  On verra tout le contraire chez Airbus

20170530_114914

Après de multiples explications avec de très gentils guides d’Air France Industrie, nous avons un temps libre pour déambuler à l’intérieur de ce très grand avion. J’en profite pour prendre quelques photos : on nous avait envoyé un message quelques semaines avant nous indiquant qu’il était impossible de prendre des photos pour des questions de sécurité. Je n’étais donc pas équipée quand on nous a donné l’accord de photographier à bord de l’avion, les photos sont donc de piètre qualité et je m’en excuse par avance.

Nous quittons cet hangar et nous dirigeons vers un autre hangar, encore plus grand ! Tout est très propre…nous avançons à travers les échafaudages et là nous voyons ENFIN le Paquebot des Airs (autre nom de l’A380)

Il est immense !

Tout d’abord, visu de l’ENGIN de l’extérieur et de ses énormes roues de 248kg l’unité. L’avion fait 79.80m d’envergure (et oui !!!) car le maxi autorisé est de 80m pour utilisation des aéroports internationaux.

Les winglets (ailettes verticales situées sur les ailes) de l’A380 permettent d’économiser 5% de kérozène grâce à une meilleure efficacité.

Il y a des pics anti foudres sur chaque extrémité de l’avion (une personne s’est faite foudroyée dans le passé en ouvrant la porte à l’arrivée:/ )

Nous rentrons ensuite dans l’avion.

 

Cette visite avec des passionnés de l’aviation est très enrichissante. De nouveau nous parcourons les différentes classes, et nous promenons à notre guide dans l’avion (le pont inférieur et le pont supérieur !)

On nous explique où sont les meilleures places (ça peut servir ! ;)) En classe Business, les 80 sièges sont équipées de ceinture avec airbag.

En première classe, il y a une petite salle de bain avec de doux produits pour pouvoir se changer et se mettre à l’aise.

L’A380 est le seul avion au monde ayant à bord un brancard intégré

Nous allons en soute et avons accès aux dortoirs du personnel navigant (12 lits) , ainsi qu’à l’atelier technique de l’avion (chasse bien gardée !)

Quant à la cabine du commandant (ils peuvent être jusque 4 pilotes pour le plus long vol Air France qui est Paris => Santiago du Chili) elle est étonnante et beaucoup plus design que celle du Boeing !

20170530_12331920170530_123327

Tout y est électronique et moderne : le manche est un joystick et les pilotes naviguent via un ordinateur. C’est bluffant !!!

Petite anecdote : au démarrage des vols commerciaux de l’A380, une enquête de satisfaction a été effectué auprès des clients qui se plaignaient du manque de bruit (ben oui l’avion est trop silencieux ;)) ; cela ne les rassurait pas quant à la sécurité de l’engin. Air France a donc installé des joints spécifiques pour rendre l’avion plus rassurant et pour que les clients entendent le « ronronnement » de l’avion au décollage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je passe sans doute beaucoup de détails, une visite comme celle-ci se vit ! J’espère, cependant, vous avoir quelques petites choses.

 

#airplane #airfrance #A380 #Boeing #roissy #flight #travel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

#airplane #airfrance #A380 #boeing #roissy #flight #travel

 

 

Notre 1er grand voyage à 2

c’était il y a plus de 11 ans (donc on ne fait pas attention à nos têtes ni à la qualité de la vidéo) et c’était un MAGNIFIQUE voyage qui nous a donné envie d’en voir plus !

 

Voyage Sri Lanka – Maldives

A l’occasion, je vous mettrai des photos du sueprebe lagon des Maldives (comme sur une carte postale !) et de la faune incroyable de Ceylan

 

 

Concours #1 – Gagne la Box Découverte Grèce

Concours Trip of Life

Au printemps, nous sommes partis découvrir le très beau pays qu’est la Grèce ainsi qu’une île des Cyclades, et non la moindre, la somptueuse Santorin !

Nous en avons profité pour vous rapporter quelques souvenirs et vous faire gagner notre première Box Découverte.

Vous trouverez l’ensemble du carnet de voyage ici :  >Ici<

 

Que contient la Box Découverte Grèce ???

Voici la réponse, j’espère qu’elle vous plaira 🙂 :

  • Un magnet de Santorin acheté dans le magnifique village d’Oia
  • Une bouteille d’Ouzo, véritable alcool national 🙂
  • Un véritable savon à l’huile d’olive made in Greece 🙂
  • Un sachet de Santonuts pour l’apéro
  • Une carte postale de Santorin
20170605_185428

Notre Box Voyage Grèce

Comment participer et gagner la box ? C’est très simple !

Il suffit de :

  • Liker notre page Facebook >ici< et inviter un ou des ami(s) en commentaire
  • Et partager le post à propos du concours en mode public >ici<

Chaque participant a une chance de gagner la Box Découverte ! Le concours s’arrête le 15 juin  A l’issu du concours, nous ferons un tirage au sort parmi tous les participants. Le gagnant sera contacté via Facebook

A vos souris, prêt ? Cliquez, likez, partagez !

 

 

 

Un air de Dolce Vita

Nous prenons un petit déj copieux ce matin et goutons aux gâteaux à l’orange et aux fruits confits (miam miam !)

Le soleil n’est pas au rendez-vous pour la 1ère fois du séjour, c’est bien dommage:/

Nous allons à 15km visiter Nafplio (Nauplie), une jolie petite ville aux airs d’Italie avec des bâtiments et maisons couleur ocre. Nafplio est une cité balnéaire très courtisée par les athéniens qui y viennent le weekend (2 h au sud d’Athènes) Elle est comme le Deauville des parisiens

Nous prenons le temps de visiter la citadelle de style vénitien. Nous déambulons à travers les prisons et les remparts pendant près de 2 heures. Le site est très intéressant ; dommage qu’ils ne proposent pas les audio-guides.

IMG_7785IMG_7786IMG_7788IMG_7795IMG_7797IMG_7800

Nous nous dirigeons ensuite dans le centre villes, et parcourons les ruelles avec de nombreuses petites boutiques, et tavernes

Puis nous allons sur la Promenade en bord de mer, qui donne sur la baie face à l’Ilot Boudzi

 

 

Nous reprenons la voiture pour rejoindre le célèbre site d’Epidaure.

Le sanctuaire d’Asclépios est un haut-lieu de la médecine grecque

 

Histoire. Ce site est celui du culte d’Asclépios, dieu de la Médecine dont le symbole est le serpent, que l’on retrouve aujourd’hui sur le caducée des médecins. Asclépios pouvait guérir les malades et même ressusciter les morts, ce qui ne plaisait pas du tout à Zeus d’ailleurs. Le culte à Epidaure, qui date du VIe siècle av. J.-C. environ, ne prit réellement d’importance qu’au IVe siècle
av. J.-C., date à laquelle il se répandit en Grèce. Les malades arrivaient par le nord, au niveau des propylées, et passaient par la Voie sacrée. Après des rites de purification, ils passaient la nuit dans le portique que l’on peut voir encore aujourd’hui.

Là, Asclépios leur apparaissait en rêve et leur indiquait le traitement à suivre. Mais ce n’était pas gratuit. Tout était géré par les prêtres du sanctuaire… Epidaure, grand centre thérapeutique antique, était aussi le lieu des jeux d’Asclépeia, moins célèbres que ceux d’Olympie ou de Delphes. Sport et concours lyriques étaient au programme. Le stade est en partie conservé.

 

Nous prenons  le chemin du théâtre, qui est la principale curiosité puisqu’il passe pour être le mieux conservé du monde antique, et jouit d’une résonance exceptionnelle. Ce théâtre pouvait, et peut encore lors du festival d’été, accueillir 12 300 spectateurs.

 

IMG_7833IMG_7842IMG_7845

Nous profitons du lieu en montant les marches et en s’installant tranquillement, tout en faisant le tour de ce dernier pour y voir les principaux angles.

Puis nous allons au musée pour y voir de nombreuses colonnes, statues et pièces d’antiquité.

En sortant, nous découvrons un pavillon d’accueil de 160 chambres, un gymnase, un stade, les bains….Les malades venaient de la Grèce entière pour de faire soigner à Epidaure. Le site devait donc pouvoir les accueillir ainsi que leur famille.

Nous nous dirigeons ensuite vers le temple d’Artémis dont on a pu voir la reconstitution dans le musée.

 

 

Nous rentrons tranquillement à l’hôtel, nous poser et profiter de la terrasse panoramique avec vue sur la mer entourés  de nos chatounets (ah oui les chats c’est une institution ici !!)

IMG_7868

Nous allons manger dans une taverne grecque tenue par des français, on se régale une fois de plus !

Demain matin, on prendra notre temps avant de restituer la voiture sur Athènes et décollerons à 14h.

Un pays qui nous a enchantés !!!

Les grecs sont adorables, la nourriture excellente, l’histoire très riche (même si elle devrait être mise davantage en avant !) ; que dire de Santorin : une île tellement belle !! on a adorééééééééééééééé !!

 

Les merveilleuses cités d’Or ….euh grecques ;)

Nous profitons du bon et copieux petit-déjeuner dans notre hôtel de Delphes et prenons la route vers le Sud, dans la péninsule de la Péloponnèse.

La route est un peu longue mais avec l’autoroute (à noter : de très nombreux péages) et une bonne fluidité, nous atteignons Corinthe en 2h30.

Nous décidons de ne pas nous y arrêter car la nouvelle ville semble industrielle (alors qu’à l’antiquité, c’était une importante cité de la Grèce)

Nous voyons les porte-conteneurs au loin mais pas de visibilité sur le fameux canal.

Encore un peu de route à travers les nombreuses vignes et champs d’oliviers à perte de vue et nous atteignons le site de Némée (Nemea), un peu perdu dans un village et très peu touristique. Nous nous attendions à avoir des explications sur les 12 travaux d’Héraclès (avec le lion de Némée) mais strictement aucune allusion, même dans le musée. Bizarre….

 

_MG_7764

IMG_7783

IMG_7784

Le musée est cependant intéressant, ainsi que le site où on nous explique comment le temple a été réhabilité grâce à l’aide de l’Université de Berkeley. C’est impressionnant de voir le dispositif déployé pour remettre les colonnes à la verticale.

Nous verrons les bains, les vestiaires et ensuite le stadium avec la genèse des starting block….passionnant !

Le site est méconnu et demande à être visité car les explications sont très bien faites.

Nous reprenons la route et non loin, nous atteignons le 1er site de Mycènes : le tombeau d’Agamemnon.

Celui-ci est assez impressionnant de par sa taille. Il n’y reste rien mis à part le tombeau en lui-même.

Puis, nous rejoignons rejoindre la très célèbre citadelle de Mycènes. Une jolie balade en plein cœur de la montagne. Une base stratégique à l’époque antique. Le site est intéressant mais beaucoup moins bien conservé que Delphes ; il faut se projeter.

Histoire :

La citadelle de Mycènes, avec sa position stratégique pour le contrôle de la plaine d’Argolide, est le royaume du mythique Agamemnon et le plus riche et important centre palatial de l’âge du bronze tardif en Grèce. Son nom a été donné à l’une des plus grandes civilisations de la préhistoire grecque, la civilisation mycénienne, tandis que les mythes associés à son histoire, à ses dirigeants et aux membres de leurs familles (tels que Clytemnestre, Iphigénie, Electre, Oreste) ont inspiré poètes, écrivains et artistes des siècles durant, de l’Antiquité à nos jours. Des avancées significatives dans l’architecture monumentale sont toujours visibles sur le bien, tels que les immenses remparts, les tholos, tombes traitées en encorbellement, et la porte des Lions.

IMG_7769IMG_7770IMG_7772IMG_7781

IMG_7780

Nous reprenons la route à travers les milliers d’orangers pour trouver notre appart-hôtel ….que nous avons cherché, cherché, et recherché….avant de le trouver ! et ce malgré notre GPS Monde ! Ben oui, les grecs ne font pas les choses de façon simple : déjà l’alphabet est différent mais en plus dans une même ville il peut y avoir 2 fois la même rue (dans le vieille ville et dans la nouvelle ville !)

Bref, nous avons enfin trouvé et nous nous installons à Tolo, cité balnéaire des grecs qui y viennent en nombre les weekends et pendant leurs congés. Nous sommes en semaine, donc il y a peu de touristes. La ville semble souffrir de la crise économique et ai un peu déserté.

Nous sommes cependant bien installés dans notre hôtel avec les nombreux chats 🙂  Le repas en bord de mer au restaurant est excellent et monsieur prend des cours de grec avec le serveur, un bon moment !