La Nouvelle Orléans, dernier chapitre entre modernité et tradition

Cet article est spécialement consacré à la Nouvelle Orléans (ou New Orléans ou NOLA)

Nous y avons fait plusieurs allers retours durant notre périple en Louisiane car il y avait des manifestations que nous ne souhaitions pas manqué et aussi surtout car l’Etat n’est pas si grand et que nous avons pu nous le permettre

Nous y avons logé 3 nuits, 2 nuits en dehors du centre-ville (pour limiter le budget) et une nuit dans un très bel hôtel typique du French Quarter

 

 

 

Voici ce que nous avons fait/ visité à NOLA :

  • Assister à un match de la NBAJ’avais réservé des places pour le match New Orleans Pelicans vs Magic Orlando au Smoothie King Center de NOLA ; je souhaitais absolument voir un match de NBA avec les pompons girls et l’ambiance ; pas du tout déçue (c’est à faire) mais peut être avec une plus belle affiche car le stade n’était pas plein et du coup l’ambiance aurait pu être encore meilleure. On refera !! 😉

20171030_204946

 

  • Fêter Halloween en plein cœur de Bourbon Street: alors ça c’est à faire ! Halloween dans la capitale mondiale de cette fête, j’ai ADORE !! Il y a 2 ans, nous étions à Los Angeles à la même période et je n’avais pas prévu le coup (nous avions regretté, alors là il n’était pas question de passer à côté !) Nous nous sommes apprêtés comme on pouvait (les magasins de costumes valent à eux seuls le détour, tout est dévalisé, c’est la folie) et avons déambulé dans le centre-ville. Une ambiance de pure FOLIE ! Je conseille vivement si vous passez dans le coin le 31 octobre. Les photos parlent d’elles-mêmes 🙂

 

 

  • Déambuler dans le French Quarter: notre dernier hôtel étant idéalement situé, nous avons déambulé dans les rues du vieux quartier français entre boutiques de souvenirs, admiration de l’architecture coloniale emblématique de NOLA avec ses balcons en fers forgés, ses concerts de jazz en pleine rue (et dans les bars !), ses vieux tramways…Nous sommes passés devant la cathédrale Saint Louis, avons logé le Mississippi River, et avons mangé un bon burger à Frenchmenstreet avec un concert de jazz live, au top ! Il y a une ambiance vraiment particulière à la Nouvelle Orléans, il faut prendre le temps de flâner, d’apprécié la musique, la gastronomie, l’ambiance et surtout la vie nocturne.

 

  • Visiter le National World War Museum II: Comme déjà dit sur ce blog, Monsieur Trip-of-Life est un passionné d’histoire. J’avais donc prévu la visite de cet énorme musée, plutôt très bien constitué et avec des animations en 4D

IMG_8909

  • Assister à un concert de jazz dans le très intimiste Preservation Hall: Je pense le moment le plus émouvant du roadtrip. Cette salle, très petite et intimiste, est connue pour avoir fait connaître les plus grands dont Louis Armstrong. Elle dégage quelque chose indescriptible. Le concert était d’une excellente qualité, je n’oublierai jamais cet instant magique ! Par contre, pas de photos, elles étaient interdites et nous avons respecté cette demande.

 

 

 

  • Déjeuner sur le fameux Steamboat Natchez sur le Mississippi : Pour le dernier jour, nous nous sommes octroyés une croisière jazz avec déjeuner sur le Mississippi, le seul Steamboat d’époque encore en activité. Une balade agréable pour qui veut voir New Orleans du fleuve et admirer les buildings au loin tout en se prenant pour Tom Sawyer 🙂 Le plus impressionnant étant d’entendre le ronron de cette vieille machine à vapeur.

 

 

Publicités

La Louisiane, un Etat à part et enchanteur (Chapitre 1)

Nous voilà arriver dans le 4e et dernier état de notre roadtrip. Un voyage à l’intérieur de notre voyage puisque la Louisiane ne ressemble à aucun autre état, c’est assez dépaysant. C’est vert mais aussi très urbain, nous connaissons les embouteillages, ce qui nous change de nos grandes et belles routes du Far West sans personne à l’horizon (mais c’est aussi ce qu’on aime aux US, ce sont les grands espaces)

IMG_8684

Il a fallu optimiser cette étape du voyage surprise car nous ne restions que 4 ½  jours en Louisiane et qu’il y a beaucoup à faire (et qu’il a des soirées que je ne voulais manquer pour rien au monde)

Du coup, cet étape allait un peu dans tous les sens, un jour on était à Baton Rouge, le soir à NOLA et le lendemain, retour sur Lafayette (les distances sont courtes mais la circulation est dense)

Bref pour que cela soit plus simple, je vais vous décrire les étapes non pas par ordre chronologique mais par destination.

La Louisiane est un concentré de :

  • nature (les bayous),
  • d’histoire (les esclaves, les cajuns et surtout la construction des Etats-Unis d’Amérique : surtout si vous allez en Louisiane, documentez-vous sur la vente de cet état par Napoléon, c’est impressionnant !)
  • de gastronomie (la cuisine cajun ne ressemble à rien d’autre aux USA)
  • de musique (entre Jazz, le Zydéco, le Rockabilly et la musique Cajun)

 

Ce que nous avons fait  en Louisiane durant ces 5 jours :

  • Un tour dans les bayous au Lac Martin en barque (on ne voulait pas d’hydroglisseur qui perturbe l’écosystème et fait fuir les animaux) de 3h : Découverte des cyprès avec la mystérieuse mousse espagnole, des oiseaux (aigrettes, hérons…) et des alligators (et des bébés alligators), des tortues….Un moment hors du temps avec une lumière magnifique ! une visite guidée passionnante où l’on apprend que les esclaves des plantations allaient se cacher dans les bayous quand ils prenaient la fuite. Une faune et une flore extraordinaire mais surtout un endroit sans personne, pas de tourisme de masse ici ! Un de mes meilleurs moments aux USA !

 IMG_8748IMG_8760IMG_8692

IMG_8706

 

 

  • Visite de l’ancien Capitole de Baton Rouge : Son architecture extérieure a la forme d’un château. Autrefois Capitole d’Etat, l’Old State Capitol de Baton Rouge est devenu aujourd’hui un musée qui accueille des expositions temporaires.

Ce site est passionnant ; doté de nos audio guides, nous parcourons l’ensemble des salles pour comprendre son histoire ; l’escalier au centre est majestueux ainsi que les vitraux et la façade.

Nous nous sommes ensuite rendu au Capitole d’Etat, et sommes montés en haut du building pour avoir une vue 360° sur Baton rouge et le Mississippi mais celui-ci ne vaut pas le coup. Le bâtiment n’a aucun charme et finalement, on y croise des gens qui travaille dans une institution…assez austère, passez votre tour et préféré l’autre.

  • La visite du Torpilleur USS Kid à Baton rouge : quand on a un passionné de la 2nde guerre mondiale en époux, on se doit de visiter ce superbe et très intéressant héritage de l’histoire.

« Rescapé de la Seconde Guerre mondiale, l’USS Kidd est un fameux contre-torpilleur qui servit dans le Pacifique, en particulier durant la bataille d’Okinawa, aux Philippines et en Corée. On visite ses installations intérieures (salle des machines, cuisine, mess, cabines) et son pont bardé de canons. Le musée naval attenant présente des maquettes de bateaux et plusieurs avions du dernier conflit mondial »

Une visite très vivante, instructive et très bien documentée : je recommande vivement !

 

  • Visite de Tabasco Factory : ce n’était pas forcément prévu au programme mais ce fut la seule journée de pluie qu’on ait eu (et quel déluge, on comprend mieux les crues annuelles du Mississippi !) On logeait sur Lafayette, du coup non loin il y avait ce musée ; on l’a fait sans grande conviction et pourtant c’était top ! de voir les piments cultivés et macérés dans de grands tonneaux ; de comprendre comment a été inventé le Tabasco. C’est rigolo car maintenant chaque fois que j’utilise du tabasco dans ma cuisine, je fais un voyage et je revois les images 😊

On peut aussi visiter sur place Avery Park (lieu de villégiature de nombreux oiseaux, de cerfs, raton laveurs et alligators) mais l’entrée nous a semblé terriblement cher (et il est interdit de prendre des photos sauf si on paie)

A Lafayette, possibilité d’écouter du Zydéco au Blue Moon Saloon. Nous avons été accueilli dans notre chambre d’hôte par un cajun qui en jouait, très typique !

  • Que dire de la Laura Plantation sur les rives du Mississippi, cette superbe plantation créole, qui nous a beaucoup émus. Nous avons opté pour la visite guidée en français ; la guide était passionnée et passionnante et nous avons fait un bond dans le passé grâce à elle ! L’histoire de la Louisiane, le destin extraordinaire de plusieurs générations d’une famille créole à partir des mémoires (achevées en 1936) de Laura Locoul, le travail des esclaves : tout était là !IMG_8837IMG_8808IMG_8826

L’architecture est splendide ; les salles et le mobilier d’époque, les jardins et les plantations de canne à sucre et le musée nous plongent dans un passé douloureux.

J’ai plus qu’adoré !! Et je referai avec plaisir ! J’avais l’impression Etre dans le film « Autant en emporte le vent »

 

Nous en avons profité pour nous rendre à La Oak Plantation à quelques miles de là, pour photographier la longue avenue de chênes ; malheureusement, celle-ci n’est pas visible de l’extérieur.

Texas, épisode 2 / 2 = entre cowboys, country et culture

Aujourd’hui, nous nous rendons dans la capitale mondial des cowboys, Bandera.

IMG_8535

Bandera

Au programme, petite balade dans la rue principale mais surtout rendez-vous dans un ranch texan pour 1 jour / 1 nuit.

Nous profitons des activités comme la balade à cheval et le nourrissage des Longhorn.

DSC02771

 

DSC02785

DSC02775

DSC02799

DSC02801

IMG_8542

IMG_8551

IMG_8554

 

Le ranch est sympa, et les propriétaires de purs texans mais nous avons préféré notre ranch du fin fond de l’Utah fait 2 ans auparavant.

Le soir, soirée d’anthologie que je n’oublierai jamais ! Une soirée dans un bar country où nous avons rencontré des gens exceptionnel et dansé (enfin pour moi tenté de danser 😁 la danse en couple) Du contact humain, des gens très naturels et hospitaliers, une zone sans touriste, j’ai ADORE !!! Sans doute mon meilleur souvenir du Texas !

 

Après une bonne nuit dans notre ranch et un bon petit déjeuner entouré de nos cowboys texans, nous nous dirigeons vers San Antonio (6e plus grande ville des USA). Ça nous change de voir de la circulation, des haut buildings, du monde après avoir été quasi seuls sur l’ Instersate 10.

Nous commençons par la visite du mythique Fort Alamo pour connaître l’histoire du Texas (et du coup de la fondation des Etats-Unis)

« L’un des monuments les plus célèbres du Texas et les plus photographiés aux États-Unis, la mission San Antonio de Valero, plus connue en anglais sous le nom de « The Alamo » (qui signifie « peuplier » en espagnol), est située en plein centre-ville de San Antonio et surplombe une grande place souvent bondée de curieux. Bâtie en 1718, sécularisée en 1793 et occupée par une garnison espagnole, puis mexicaine au début des années 1800, elle fut le lieu d’un terrible siège du 23 février au 6 mars 1836, après que le général Santa Anna eut lancé des milliers d’hommes à l’assaut du fort, alors occupé par 189 insurgés texans (parmi lesquels William Travis, Jim Bowie et le légendaire Davy Crockett), qui furent tous tués. « Remember The Alamo! » (Souvenez-vous du Fort Alamo) devint alors le cri de guerre de la lutte pour l’indépendance du Texas. Bien qu’entouré de nombreux pièges à touristes, ce site n’en reste pas moins un symbole du courage des défenseurs du Texas, et offre de belles expositions »

Puis, nous nous baladons sur Riverwalk et mangeons dans un restaurant italien le long du canal ; l’endroit est propice à la détente et est très joli.

IMG_8601

IMG_8615

Nous finissons notre visite de San Antonio par le Market Square, un lieu déjanté en plein « Dia de los muertos » Beaucoup de personnes sont déguisées et la musique mariachi bas son plein, c’est vraiment typique et nous avons l’impression d’avoir traversé la frontière mexicaine non loin.

 

IMG_8624

 

Après une nuit un peu compliquée à cause des trains (ceux ayant voyagés au Texas et en Louisiane comprendront 😁), nous allons sur Houston. Nous voyons les gratte-ciels au loin mais n’allons pas dans le centre-ville. Nous passons la journée au Nasa Space Center de Houston. J’ai trouvé ce centre passionnant, une petite journée suffit pour bien l’appréhender. Nous avons commencé par le Tour en train et avons visité les centres d’entrainement et pu voir es capsules spatiales (Mercury 9, Gemini 5), le véhicule d’entraînement Lunar Rover, le lanceur Saturn V ou encore le module de commande et de service Apollo 17 utilisé lors de la dernière mission du programme Apollo.

 

IMG_8629

Lyndon B. Johnson Space Center, ou JSC, est un des centres de la NASA, qui gère les missions spatiales habitées, et reste le centre où les astronautes des Etats-Unis et des pays partenaires reçoivent leur formation. Une fois largués dans l’espace, les astronautes restent liés à ce centre, qui coordonne et contrôle le tout d’un œil bienveillant.

Le Space Center Houston fait partie du JSC et représente les zones ouvertes au public du centre.

La visite du musée est quant à elle aussi très enrichissante ; il est également possible de toucher un VRAI morceau de lune J

IMG_8676

 

IMG_8666

IMG_8659

IMG_8647

Bye bye le Texas, nous dormons ce soir dans un nouvel état, la Louisiane.

 

 

 

 

Notre séjour italien

Nous avions plus qu’adoré nos séjours à Rome et Venise ; cette fois, nous partons sur la Côte Amalfitaine pour 1 semaine (la dernière journée se fera à Naples – Napoli -)

Au programme, de la visite mais tranquillou et des moments en famille

Nous logeons dans une villa en bord de mer à Massa Lubrense, dans la péninsule de Sorrento.

20180227_100038

Nous profitons de la semaine avec des températures entre 3° et 17° durant la semaine, pour voir/ visiter :

Pompéi

 

Le Vésuve

DSC02900

 

La Côte Amalfitaine (Positano, Praiano , Amalfi, Les Gorges de la Fureur, Antrani Ravello, Maiori, Minori)

DSC02920DSC02939DSC02918DSC02947

 

Sorrento et sa presqu’île

 

Naples

DSC02857

 

Nous avons fait le choix de ne pas aller sur Capri, car la traversée en ferry est assez cher et surtout que j’ai eu peur de ne pas apprécié à sa juste valeur (ayant toujours Santorin en tête ! Difficile de ne pas comparer quand on voyage assez souvent)

Les villages de la Côté sont superbes, haut perchés sur la falaise avec des maisons très colorées. La couleur de la mer Tyrrhénienne est de toute beauté avec de jolies nuances de turquoises et d’émeraude.

Pompéi, est immense ; je n’imaginais pas à quel point cela l’était. C’est une ville ensevelie en fait !

Par contre, je ne vais pas m’étaler sur le sujet, mais il y a des choses que nous n’avons pas aimé durant notre séjour notamment les villes de Sorrento et de Naples pour lesquels nous n’avons trouvé aucun charme. Les villes mais surtout les sites touristiques (mention spéciale au Vésuve et à Naples) sont très sales ; la conduite des italiens qui ne respectent pas le code de la route, les bouchons (alors que nous étions hors saison et le manque de parking sur les villages touristiques – ne pas faire la Côte Amalfitaine entre mai et octobre, je n’imagine même pas !!) et aussi l’accueil des italiens qui restent (et je l’avais déjà remarqué lors de nos précédent séjours en Italie) assez froid. (et pour moi, cela fait partie de la réussite d’un voyage, de l’âme d’une pays)

Donc, pour résumer, nous avons passé de bons moments en famille, avons bien profité de certains lieux charmants mais je ne regrette pas d’être venue hors saison. Rome et Venise restent tout de même selon moi, des destinations beaucoup plus intéressantes et charmantes.

Cet article n’est pas à charge, c’est un ressenti personnel 🙂

Texas, épisode 1 / 2 = entre histoire, et traversée du désert

Nous partons de bon matin en direction de Balmorhea State Park, piscine d’eau naturelle où il n’y a personne. Nous sommes 2, seuls dans ce parc où nous profitons de la nage au milieu des poissons. Cette pause récréative nous fait un bien fou ! Seule au monde dans un superbe endroit, c’est magique !!

 

Les routes au Texas sont longues, très longues….mais elles sont tellement belles. Nous longeons cette interminable Intersate 10 qui nous poursuivra jusqu’à la fin de notre roadtrip 😀

IMG_8395IMG_8418

Nous arrivons au célèbre Fort Davis (Fort Davis National Historic Site). Ce Fort a joué un rôle majeur dans l’histoire texane. Construit en 1854, il avait pour but d’assurer, avec d’autres forts, la sécurité des voyageurs, transports postaux… sur l’ancienne route reliant San Antonio (à l’est) à El Paso (à l’ouest), une route importante dans l’histoire du Texas et de la conquête de l’ouest qui traversait les territoires apaches et commanches.

Après le passage par le petit musée fort intéressant, nous prenons notre temps pour ressentir les bonnes vibrations de ce parc et ceci au son du clairon qui sonne régulièrement. C’est vraiment intéressant, on se croirait en pleine guerre d’indépendance des Etats-Unis. Le cadre est sympa, nous faisons le tour des différents baraquements, du commissariat, des quartiers des officiers, des quartiers du commandant et enfin de l’hôpital. Tous ces bâtiments ont été restaurés et aménagés comme à l’époque avec certains objets appartenant aux soldats présents à Fort Davis autrefois.

IMG_8423.jpgIMG_8425.jpgIMG_8430.jpg

Après quelques heures de visites (compter 2 bonnes heures), il est temps de prendre la route vers les montagnes d’Alpine. Nous logeons dans un charmant bungalow de type adobe avec un intérieur très cosy et une salle de bain magnifique. Nous irons en ville nous balader et voir les fresques peintes sur les murs de la ville ; nous croiserons des daims qui se promènent tranquillement dans les jardins des habitants et irons manger à bonne table de la ville, dans un charmant patio.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

************************************************************************************

Une longue route nous attend aujourd’hui, une route comme on les aime : toute droite, sans personne avec de beaux paysages ; les routes américaines comme celles-ci on les adore ! On peut même s’arrêter quand il nous semble sur le bas-côté et prendre des photos au beau milieu de la nationale, le pied !

IMG_8464.jpgIMG_8467.jpgIMG_8513.jpgIMG_8510.jpg

Nous arrivons à Big Bend National Park, un parc de 3200km2 qui bordé par le Rio Grande, sépare de façon naturelle les USA du Mexique. Peu de visiteurs ans ce parc national puisqu’assez éloigné, à l’extrême Ouest du Texas.

IMG_8472.jpg

Nous décidons de faire notre premier trail en voiture (Dagger Flat Auto Trail) en s’enfonçant dans un chemin caillouteux (c’est peu dire !) pour accéder à la forêt de Yuccas géants….à mi-chemin, la voiture annonce une baisse significative de la pression des pneus (nous avions eu dès le 2e jour de notre trip des soucis avec la pression des pneus) On continue, on ne continue pas…On continue un peu, en s’enfonçant un peu plus dans le Désert du Chihuahua…le stress monte, on fait demi-tour, la pression du pneu continue de descendre…on fuse (malgré les limitations de vitesse, on n’a pas envie de se retrouver en plein désert avec un pneu crevé !). On arrive enfin à l’une des seules pompes à essence du parc (qui je le rappelle fait 3200 km2 !)…et…le gonfleur est en panne:/ Le Visitors Center est juste à côté. Monsieur va demander de l’aide. Les quelques visiteurs sont trop sympas. Nous voyant galérer, ils nous proposent leur aide. On pose la galette …sauf qu’on ne peut faire que 80km avec et que la grande ville la plus proche est loin, très loin. Le Visitors Center indique un garage dans une ville fantôme à 30 minutes de route. Nous décidons d’y aller. Sur le chemin, nous sommes éblouis par le cadre, les canyons et les montagnes sont tout simplement magiques ! On finit par trouver le petit garage qui ne paie pas de mine, il est midi, et…il est ouvert…ouf ! Il y a une autre personne avant nous qui a également crevé, un vrai texan J Nous en profitons pour discuter avec lui de la politique (ils sont pro Trump au Texas !) entre autre. Le garagiste, trop gentil, répare notre pneu pour une bouchée de pain.  Nous sommes sauvés J…sauf qu’il est trop tard pour faire des rando…dommage, vraiment dommage car ce parc s’annonçait vraiment prometteur ! Ce sont les aléas du voyage.

IMG_8482.jpg

 

Nous en profitons tout de même pour nous arrêter à la ville fantôme Terlingua Gost Town, rien à voir avec la sublime Bodie en Californie !

Nous reprenons la route, direction Langtry pour voir le Musée du Juge Roy Bean (personnage de la BD de Lucky Luke qui a réellement existé) Il est 17h15 quand nous arrivons, le musée est fermé depuis 15 minutes. Décidément…

Prochain arrêt : l’Amistad National Recreation Area…et nous voyons ENFIN (enfin on ne l’a su qu’après !)…le Rio Grande, ce célèbre fleuve que l’on entend dans la chanson d’Eddy Mitchell, le 3e plus long fleuve des USA (après le Colorado et le Mississippi : on aura vu les 3 d’ailleursJ) Le cadre est sympathique. Nous prenons quelques photos et profitons de la quiétude des lieux. De l’autre côté du fleuve, nous pouvons apercevoir le Mexique (lieu de notre prochain roadtrip 😍)

IMG_8530.jpg

Le soir, nous logerons à Del Rio, la journée fut assez éprouvante et nous avons beaucoup roulé…mais nous avons fait de belles rencontres !

 

Le Nouveau Mexique, nouvel Eden

Après Tombstone et le contrôle aux frontières, nous roulons en direction de Lordsburg pour nous rapprocher de notre étape du lendemain.

Voici l’indice :

22780161_864659790387993_8716864390253521765_n

Nous franchissons le panneau New Mexico (pas de photo car arrivé dans le noir)

La mauvaise surprise du soir c’est que j’ai voulu changé de type de logement et ai réservé un cabane en bois Koa. Sur le papier c’est pas mal sauf que….les draps et les oreillers ne sont pas fournis !! ben oui on a eu froid toute la nuit et on a dormi habillé. Enfin, on peut en rire maintenant 😜

Au petit matin, nous prenons la route pour Mesilla. Nous nous arrêtons tout d’abord en bordure de route pour voir un magasin de piments, c’est assez fou ce magasin avec ces piments déclinés dans tous les sens.

 

Puis, dans le centre de village, nous nous baladons en flânant dans les boutiques et autour de la place centrale. On se croirait au Mexique ici 🤣 Le village est très pittoresque et charmant.

L’architecture de style adobe, très typique du Nouveau Mexique,  est présente comme à Santé Fé.

Nous déjeunons au restaurant Tex Mex La Posta, ancienne prison où le célèbre Billy the Kid fut emprisonné.

Histoire de Billy the Kid : (source : Wikipedia)

Billy the Kid est le surnom d’un célèbre hors-la-loidu Wild Wild West américain Son nom d’état civil présumé est William Henry McCarty. Il est probablement né le 23 novembre 1859 à New York.[…]

La plupart des éléments qui concernent sa vie et sa mort sont assez controversés et obscurs car issus de livres romancés, de biographies contradictoires et de témoignages erronés ou sans fondement. […] il fut un bandit et un meurtrier du XIXe siècle dont les faits d’armes sont entrés dans la légende. Il a notamment participé à la guerre du Comté de Lincoln. En tant que bandit, il est réputé pour avoir tué 21 hommes, un pour chaque année de sa vie. Mais cela semble avoir été exagéré et il n’aurait été responsable finalement que de la mort de neuf personnes (quatre seul et cinq au sein d’une bande). Juvénile (d’où son surnom de Kid : gamin), Billy possède une personnalité attachante mais également une attitude colérique et des qualités supérieures en maniement d’armes à feu. Il fut abattu par le shérif du Conté, Par Garrett, à Fort Sumner en 1881, qui publia par la suite le livre populaire intitulé The Authentic Life of Billy The Kid. Le « Kid » entre alors dans la légende.

Le cadre est décoré avec goût, on a du mal à croire que nous mangeons dans une ancienne prison. La nourriture raffinée est servie en quantité.

 

Nous remontons à bord de notre Nissan pour rejoindre le lieu qui me fait vibrer depuis des mois : le White Sands National Monument. Ce plus grand désert de Gypse blanc du monde (et non ce n’est pas du sable !  J) est tout simplement SPLENDIDE !! du Blanc immaculé à perte de vue et de la végétation (si si il y a plein Yucca !), très peu de touristes et un moment magique et presque irréel dans ce cadre somptueux !

Nous louons des luges au Visitors Center et nous prenons comme des gamins à descendre les dunes de « sables ».

Ce parc fait partie de mes coup de cœur du voyage (y’en aura plusieurs !), un vrai petit bijou (à ne pas trop diffuser ;))

Le parc est proche du  du White Sands Missile Range, complexe militaire où sont effectués quelques tests de lancement de missiles et de bombes (c’est dans cette région qu’a été testée la première bombe atomique). Pas d’inquiétude à avoir, tout est sous haute sécurité !

Pas besoin d’en parler davantage, les images suffisent à elles-mêmes  😍😍😍

 

IMG_8360

IMG_8364

IMG_8296IMG_8308 - CopieIMG_8311 - CopieIMG_8334 - CopieIMG_8345 - CopieIMG_8350 - CopieIMG_8365 - CopieIMG_8388 - Copie

 

L’essence se fait rare par ici, nous demandons donc au rangers de nous indiquer la station la plus proche (on est limite) Nous partons pour Alamogordo puis direction notre hôtel à El Paso à la frontière mexicaine (6e plus grande ville du Texas) Monsieur m’apprend que de l’autre côté de la frontière se trouve la ville la plus meurtrière du monde : Ciudad des Juarez, pas très rassurant !:/

Cependant, El Paso reste très « safe »

Liens que nous recommandons :

La Posta, Mesilla